facebook pinterest twitter google+ linkedin viadeo youtube

DEVENEZ BON TURFISTE EN 30 JOURS

DEVENIR BON TURFISTE EN 30 JOURS

 

DEVENEZ BON TURFISTE EN SEULEMENT 30 JOURS

Comment devenir un bon turfiste ? telle est la question que tous les parieurs de courses hippiques se posent en longueur de journée. combien de temps me faut -il pour y parvenir? A quand la fin de mes échecs..... pour gagner au PMU vous devez garder à l’esprit que vous devriez accéder à l’étape de turfiste, donc avoir les bons réflexes.

 

Fixer vos limites et objectifs !

 

Avant de placer votre premier pari, vous devez d’abord définir vos limites et objectifs. Restez vigilant et gardez toujours à l’esprit cette limite que vous devez suive sans y déroger quelle que soit la raison. Fixez-vous donc une limite et un objectif et maintenez-les. Lorsque vous faites un dépôt chez un ou plusieurs bookmakers, soyez conscient que vous pouvez perdre cet argent. Ainsi, vous devez miser uniquement l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Lorsque vos limites sont bien déterminées, vous pouvez commencer à parier.

 

Décidez de votre stratégie !

 

Avant de vous lancer, vous devez étudier quelle approche et stratégie vous allez adopter. Par exemple, préférez-vous miser sur les outsiders ou sur les favoris ? Pensez-vous employer des couvertures de signe comme la double chance 1X ou X2 ? Ne jouer que les courses de championnat ? Ou que des courses de trot ou de plat ? Ou tous ? - Vous disposez peut-être de votre propre système et vous aimeriez bien le mettre en application ? Toutes ces interrogations et bien d’autres qui vous viendront à l’esprit en cours de route sont légitimes et vous constaterez qu’en essayant d’y répondre vous avancerez de manière constructive. Quoi que vous décidiez, il est important de vous rappeler de ce qui suit : Si vous réussissez à gagner, maintenez vos limites fixées, ne soyez pas gourmand, ne misez pas de manière impulsive. Si vous perdez, conservez votre bonne humeur. Perdre fait partie des règles du jeu. N’oubliez pas que le but n’est ni de gagner ni de perdre en permanence. Le but est de gagner plus que l’on ne va perdre. Il est important de savoir que vous perdrez des paris et que vous en gagnerez d’autres.

Sachez qu’il est pratiquement impossible de perdre ou de gagner tout le temps. De par ce fait, si vous perdez, n’augmentez pas vos enjeux de façon inconsidérée pour tenter à tout prix de compenser les pertes antérieures. C’est en faisant cela que vous pouvez tout perdre en peu de temps.

Si vous êtes en présence d’une série gagnante importante, ne pensez surtout pas que vous êtes imbattable, même si c’est dans la nature humaine. Restez pragmatique, n’augmentez pas vos enjeux inopinément. Car votre bénéfice pourrait être perdu lors d’un pari géré de manière impulsive.

Lorsque votre stratégie a été mise au point, ne la changez pas, car si elle a fonctionné jusqu'à présent, elle continuera à fonctionner.

 

Lorsque vous atteignez votre objectif - Effectuez immédiatement un RETRAIT !

 

Pour rester serein et garder l’esprit tranquille, retirez votre argent dès que vous avez atteint vos objectifs. Ne soyez pas gourmand. Si vous vous êtes fixé un objectif à 400€ et que ce dernier est atteint, n’attendez pas, retirez par exemple 200 et ne laissez que 200 pour continuer à parier. Fixez-vous un nouvel objectif et recommencez à parier.

 

Prenez votre temps - pensez avant de miser !

 

Vous voulez gagner. Alors, prenez tout votre temps avant de placer votre mise. Ne soyez pas impulsif. Essayez d’avoir une opinion, prenez le temps d’analyser la course, consulter les statistiques, consulter le comportement des équipes à domicile et à l’extérieur, vérifiez les effectifs, les cartons rouges handicapant les équipes etc. Le web permet un tat de possibilités dans ce sens. Au sport, il n’y a aucune certitude. Si vous avez un pressentiment cela peut aussi être valable, mais votre intuition ne peut fonctionner à merveille en permanence. Personne ne peut pré-sentir les performances et contreperformances de 18 chevaux, acteurs sur le la piste, ni les aléas. Même une intuition doit être analysée. Tout cela doit vous amener à vérifier et réfléchir sur votre pari avant de valider votre mise. Il est également important de vérifier les cotes. Peut-être que certains bookmakers offrent un meilleur rapport pour votre pari. Internet est un formidable outil pour cela et il serait dommage de ne pas en profiter.

 

Faites des pauses régulières et planifiez à l’avance des périodes de repos sans faire de paris !

 

Quand vous êtes en période de perte notamment, essayez de faire un break complémentaire aux périodes déjà planifiées. Testez votre capacité de vous abstenir, de ne placer aucun pari pendant une semaine ou deux. Si vous ne parvenez pas à vous abstenir, cela signifie que vous êtes sur le point de devenir dépendant du jeu. A contrario, si vous constatez que vous arrivez à vous abstenir sans problème, lorsque vous reviendrez, vous constaterez une différence. Souvent, c’est à ce moment-là que vous recommencerez à gagner.

 

Évitez de spéculer !

 

Au risque de se répéter, bannissez à jamais tout comportement de spéculation. La spéculation est une tendance forte et souvent difficile à maîtriser. Ce comportement va obligatoirement un moment ou un autre générer des problèmes irréversibles. Quelle que soit la situation du moment, n’augmentez jamais vos enjeux de manière brutale car cela peut perturber tous les équilibres de votre bilan. Les mises doivent toujours être régulées, en rapport et en accord parfait avec l’analyse de votre capital.

Par exemple si votre stratégie en adéquation avec vos capitaux implique une mise moyenne de base de 5€, vous ne devez jamais effectuer un pari de 50€, que vous soyez gagnant ou perdant ! Si vous êtes en perte, c’est encore plus important de ne pas augmenter vos enjeux de façon inconsidérée car il se peut que vous ne puissiez pas rattraper votre perte et ne feriez que perdre davantage. C’est ce genre de comportement qui peut provoquer la faillite. Gardez bien en mémoire que même lorsque que l’on est sûr à 99.99% de son coup, il y a toujours 0.01% de malchance que son pari ne passe pas Il est donc préférable, et si vous y tenez absolument, d’augmenter de 20% ou 30% ou au pire doubler votre enjeu, mais jamais plus !

 

.