facebook pinterest twitter google+ linkedin viadeo youtube

Réussir vos paris hippiques avec un petit budget ?

Comment réussir vos paris hippiques ?

Comment réussir vos paris hippique avec un petit budget?

parier seulement 10 euros au PMU nécessite que vous élaboriez une stratégie financière avant chaque engagement de la course du jour gestion financière paris hippiques Une gestion financière destinée à des mises sur des paris hippiques consiste à établir votre stratégie de jeu et à fixer vos objectifs, le tout encadré par un certain nombre de règles que vous devez toujours respecter durant toute votre activité de turfiste. Vous trouverez ici un certain nombre de méthodes de gestion financière. Certaines comportent plus de risques que d’autres. Le plus important est de procéder à une évaluation (simulation fictive) durant une période afin de comprendre les points forts de chaque gestion mais aussi et surtout les risques que chacune d’entre elles comporte.

 

1.Fixer vos objectifs et limites de turfiste

 

Avant d’ouvrir un ou plusieurs comptes chez les bookmakers, vous devez réfléchir à ce que vous attendez de vos enjeux. En clair, vous devez fixer vos limites et vos objectifs sur la somme que vous voulez gagner durant une période donnée en adéquation avec vos moyens financiers.

Il est important de toujours se rappeler de ne jamais parier avec l'argent que vous n'avez pas ou que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. A l’issue de cette réflexion, vous devez ouvrir plusieurs comptes. Par exemple, 2 grands comptes avec environ 200€ et, si vous en avez la possibilité, 3 ou 4 autres avec la somme de 50€ à 100€.

Une fois vos comptes ouverts (pas nécessairement avec les montants précités ici à titre d’exemple), vous devez appliquer votre objectif. Cela signifie que vous devez écrire noir sur blanc, la somme que vous souhaitez atteindre ainsi que le moment auquel vous allez vous arrêter afin de retirer les sommes gagnées avant de recommencer.

Par exemple, vous pouvez fixer comme but de retirer de l'argent des grands comptes dès que vous aurez atteint de gains de 350€ et de procéder à des retraits sur vos petits comptes dès que vous aurez atteint 200€. Ou encore, vous pouvez retirer 200€ dès que votre compte sera à 400€ et laisser 200€ pour poursuivre vos futures opérations tout en conservant le même objectif. Il est important de se fixer des objectifs de départ réalistes afin de ne pas avoir à modifier les règles en cours de partie.

 

2. définissez votre stratégie  de jeu

 

.Une fois votre objectif fixé, vous allez devoir définir votre stratégie de jeu. Nous vous conseillons vivement de faire uniquement des paris simples placé (paris unitaires).

Ne misez pas sur les paris combinés (champ réduit, quinté+) car les possibilités de gagner diminuent de façon très significative avec chaque pari ajouté dans un pari multiple.

Maintenez votre mise de base par exemple 3€, 10 ou 15€ par pari sur tous vos enjeux. Les exceptions doivent être très rares. Si un jour, vous voulez placer une mise plus importante, vous ne devrez en aucun cas augmenter votre mise habituelle de plus de 20% !

 

3. quelques temps de repos

 

Ménagez-vous un ou deux jours de repos hebdomadaire

Comme dans toute activité, il faut aussi en betting prendre un peu de repos. C’est un impératif. Vous pouvez par exemple prendre l’habitude de vous mettre au repos dès la première perte après une série gagnante, fixer une date à l’avance, ou encore mieux au cours d’une série gagnante anormalement prolongée. Ne vous dites pas, je ne peux pas m’arrêter maintenant car je suis en forme…

N’attendez pas de cumuler une série de pertes pour vous convaincre ou pour vous rendre compte que vous êtes sur un tournant de méforme. Prenez des vacances, la fatigue est une raison de méforme !

Vous devez aussi vous forcer à fixer des périodes de repos de longue durée et ne pas parier par exemple pendant une semaine ou deux. Un peu comme des vacances estivales ! Cela peut vous aider à revenir à vos activités en pleine forme.

Ne cédez jamais à la tentation qui consiste à relativiser la gravité lors d’une série perdante en vous disant que la chance va tourner. Il est très fréquent que les parieurs en présence d’une série perdante augmentent le nombre de paris et les mises, car ils pensent à tort qu'ils ne peuvent manquer de chance en permanence.

Gardez toujours à l’esprit que la probabilité de perdre, encore la prochaine fois, est strictement la même que celle qui a contribué à l’échec de votre dernier pari perdant sur la course de ce jour. Aucun favori au monde y compris le meilleur, n’est à l’abri d’une méforme, d’une surprise, d’une mauvaise circonstance, d’un carton rouge, d’une blessure, d’un absent vital, d’une erreur d’arbitrage, d’une absence de réussite malgré sa supériorité… Bref, toutes les raisons qui font que 25% des super favoris perdent et que ces favoris ne sont pas forcément les mêmes chaque semaine !

4. Ne jamais être trop gourmand !

Cela a déjà été dit mais lorsque nous sommes dans une série gagnante, nous avons le sentiment d’être imbattables. C'est dans la nature humaine et vous devez faire avec. Quoiqu’il arrive, maintenez votre stratégie. Si vous avez une confiance absolue dans une équipe un jour précis, augmentez exceptionnellement et de peu votre mise de base. Si votre mise de base est de 10€, ne dépassez pas 15€ et dans tous les cas ne jouez jamais une mise disproportionnée par rapport à votre mise habituelle. Dites-vous que 20 € au lieu de 10€ représente déjà 100% d’augmentation !

Nous ne le dirons jamais assez, conformez-vous à votre stratégie de pronostiqueur ou de turfiste et à vos objectifs tels que vous les avez fixés. Vérifiez que chaque niveau a bien été réfléchi : méthode de gestion financière, mise de départ, retraits… et suivez vos règles à la lettre. N’en dérogez pas ! Cela conditionnera le succès ou l’échec de votre activité betting.